Gérard Thibault avait conceptualisé son escrime. Mais il avait également forgé une conceptualisation de l'univers entier dans lequel s'insérait, et de laquelle découlait, son escrime car il considérait que les principes intimes de son escrime correspondaient aux principes généraux de l'univers même.

Les réflexions de Thibault sur le monde sont principalement représentées dans deux grands tableaux allégoriques, les tableaux 1 et 2 du livre II de l'Académie de l'Espée. Ce sont les deux seuls tableaux de l'ouvrage sans aucun support textuel, alors que Thibault se montre prolixe pour les autres tableaux.

Le premier tableau décrit une cosmologie, le second une philosophie morale. Cette relation suit une logique explicative et pédagogique. Gérard Thibault prétend son escrime novatrice parce qu'en rapport avec les lois de l'univers. Il lui faut donc la situer, en tant que reflet, de l'harmonie cosmique, et inversement, il la présente aussi comme moyen de compréhension et d'accès à cette harmonie cosmique.

Gérard Thibault est homme de la fin XVIe-début XVIIe siècle. "Son cosmos", sa pensée, la mise en scène même de sa pensée, en particulier par les références citées au fil du texte, s'inscrivent dans son temps. Dans les trois articles suivant, nous avons tenté de développer ces points :

Les références de Gérard Thibault

La cosmologie de Gérard Thibault

La philosophie morale de Gérard Thibault

 

 

 

 

 

 

 

Ce petit logo est le logo personnel de Thibault. On le retrouve à différents endroits de l'Académie de l'Espée, ainsi que sur la contribution de Gérard Thibault à l'Album Amicorum de Cornelis de Glages.

On y retrouve le compas, la règle, la plume représentant l'étude comme moyens de connaissance du monde. L'épée couronnée se hisse, par dessus ces instruments, comme autre moyen - moyen privilégié pour Gérard Thibault - d'accès à ces connaissances. Figurent également une balance, avec d'un côté une tortue, et de l'autre, un cadran horaire. Le cadran, représentant le temps qui passe, équilibre et limite la tortue, symbole alchimique représentant la totalité en puissance des possibilités. Dans le tableau 2 du livre II, ce symbole est tenu par la Prudence, vertu de la Sagesse pratique.

 

Liens :

Une étude de Peregrine Dace de University of KwaZulu-Natal, Afrique du Sud intitulée :

The Pen and the Sword : Philosophy of Science in the Writing of Girard Thibault

ici : https://researchspace.ukzn.ac.za/bitstream/handle/10413/108/Dace_P_2010.pdf?sequence=1&isAllowed=y

  • s-facebook
  • Twitter Metallic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now